skip to Main Content
Menu

Jeu : Le psychiatre (ou les psychopathes)

Encadrer activités physiques et sportives

Jeu : Le psychiatre

age des joueurs

10 ans et +

10 et +

durée du jeu

10 à 20 min.

Préparation du jeu

Aucune préparation

jeux dedans ou dehors

Intérieur

matériel de jeu

Aucun matériel

age des joueurs

10 ans et +

nombre de joueurs

10 et +

durée du jeu

10 à 20 min.

temps de préparation du jeu

Aucune préparation

jeux dedans ou dehors

Intérieur

Matériel pour le jeu

Aucun matériel

Télécharger la fiche

Encadrer enfants activités physiques

Objectifs du jeu.

  • Développer la réactivité.
  • Fédérer le groupe.
  • Mieux connaitre les membres du groupe.

Déroulement et règles du jeu.

Un virus inconnu s’est abattu récemment sur le groupe (le camp, la colonie de vacances,…), et depuis on observe chez certains un comportement très étrange. Un psychiatre est donc appelé en urgence pour étudier cette maladie.

Les joueurs sont assis en cercle. L’un d’entre eux est désigné pour être psychiatre, et sort de la pièce. Durant ce temps l’animateur explique les règles aux autres joueurs : à chaque question que leur posera le psychiatre, ils doivent répondre comme leur voisin de droite répondrait si c’était à lui que la question était posée.

Le joueur qui a été désigné psychiatre revient dans la pièce. Il a le droit d’interroger qui il veut, en s’adressant à chaque fois un et un seul participant. Il peut poser toutes les questions qu’il souhaite, sauf demander le prénom du patient. Son objectif est de découvrir le plus rapidement possible la façon dont agit le virus.

Variantes.

Pour prolonger le jeu, on peut en début de partie, faire sortir plusieurs joueurs qui seront autant de psychiatres successifs. Le premier dispose alors d’un temps limité (3 à 5 minutes) pour interroger les joueurs. Au bout de ce temps, s’il n’a pas trouvé, un second psychiatre est appelé en renfort, et ainsi de suite.

En le prévoyant dès le début, il est aussi possible de modifier la façon d’agir du virus à chaque changement de psychiatre. Les participants répondent « ce que répondrait leur voisin(e) de droite » au premier psychiatre, puis « ce que répondrait leur voisin(e) de gauche » au second, puis « ce que répondrait leur deuxième voisin(e) de droite » au troisième, etc…

Conseils.

Ce jeu nécessite que les participants se connaissent déjà bien. Il est donc à proscrire en début de séjour. Les réponses, souvent incongrues voire totalement absurdes, garantissent les fous rires.

Back To Top