skip to Main Content

Projet pédagogique pour un voyage scolaire sur l’Europe, à Bruxelles, avec des élèves de 5ème.

Encadrer activités physiques et sportives

Voyage scolaire à BruxellesCe projet de voyage scolaire en Belgique, à Bruxelles, a été rédigé par les enseignants d’un collège de la région parisienne, pour leurs élèves de 5ème. Leurs objectifs ? Insuffler aux élèves l’envie de jouer leur rôle de citoyens de l’Europe, d’adhérer à ses valeurs, de connaître son fonctionnement, de découvrir les richesses du multilinguisme.

Ce séjour à Bruxelles comportait aussi un important volet Arts Plastiques et Histoire de l’art. Cette démarche pédagogique illustre la volonté de l’établissement d’ouvrir ses élèves au monde.

Projet péda. voyage scolaire à Bruxelles, 5ème.

Voyage scolaire à BruxellesCe projet de voyage scolaire en Belgique, à Bruxelles, a été rédigé par des enseignants pour des élèves de 5ème. Leurs objectifs ? Insuffler aux élèves l’envie de jouer leur rôle de citoyens de l’Europe, d’adhérer à ses valeurs, de connaître son fonctionnement, de découvrir les richesses du multilinguisme. Ce projet comportait un important volet Arts Plastiques et Histoire de l’art.

Télécharger la fiche

Encadrer enfants activités physiques

Voyage vers une citoyenneté européenne…

Le collège Simone Veil a fait de l’ouverture des élèves au monde l’axe majeur de son projet d’établissement. Les élèves profitent des relations amicales établies au fil des ans avec d’autres établissements scolaires européens, notamment en Irlande, en Espagne et en Allemagne et peuvent rencontrer et échanger avec d’autres jeunes européens.

Depuis 2012, les élèves anglophones de 4ème partent chaque année une semaine à Cork. Ils y rencontrent leurs correspondants, et séjournent dans les familles. En 2014, l’équipe éducative a souhaité poursuivre cette démarche en proposant aux élèves de 3ème un voyage d’étude et de découverte, à Stuttgart pour les germanistes, et dans la région de Barcelone pour les hispanisants. Ces séjours sont depuis renouvelés chaque année.

Le projet de voyage à Bruxelles destiné aux élèves de 5ème s’inscrit dans cette volonté de transmettre le plus tôt possible à nos élèves le sentiment d’appartenance à la communauté européenne, et le désir de tisser des liens d’amitié avec d’autres jeunes européens. Connaître et comprendre l’histoire que nous partageons avec nos voisins, découvrir la diversité et la richesse des peuples d’Europe, exercer sa curiosité, apprendre la tolérance, connaître le projet européen et se sentir citoyen européen, tels sont les objectifs de ce voyage à Bruxelles.

Ce projet pédagogique est mené conjointement par les professeurs de Français, de langues (anglais et allemand), d’histoire-géographie et d’arts plastiques. Il s’adresse aux 49 élèves de 5ème, qui seront partie prenante de sa préparation. Le voyage est prévu du 13 au 16 avril, à Bruxelles.

1 – Le projet pédagogique et les objectifs généraux.

Le thème de ce voyage – « Tous européens ! » – a été choisi par l’équipe éducative. C’est au travers de ce prisme que seront préparés en classe les moments forts du séjour et qu’a été bâti le programme des visites. La visite du quartier européen, et notamment du Parlement Européen, sera l’occasion d’aborder l’histoire de la construction européenne, de comprendre ses institutions, et de les comparer avec les institutions françaises. Les rencontres que nous ferons, autant lors des visites « officielles » qu’à l’auberge de jeunesse ou dans la très cosmopolite Bruxelles, permettront à nos élèves de comprendre l’intérêt des langues étrangères. Ils seront baignés dans le multilinguisme bruxellois, qui mêle naturellement le français, l’anglais, l’allemand… Ce bain linguistique les préparera au séjour en Irlande qu’ils effectueront l’an prochain.

Nous aborderons aussi la création artistique et l’histoire des arts à travers deux artistes, belges mais tous deux de portée universelle : Hergé pour le BD, et René Magritte pour la peinture.

Les objectifs pédagogiques.

La découverte de la capitale de l’Europe permettra de développer chez nos élèves une identité européenne, fondée sur une histoire, des valeurs et une culture commune. Elle encouragera le sentiment d’adhésion au projet européen, d’appartenance à une communauté de destin au-delà des frontières nationales. Cela contribuera à renforcer la tolérance et la compréhension entre jeunes européens, dans le respect des différences linguistiques et culturelles.

Lors du séjour à Bruxelles, nos jeunes élèves mais futurs adultes, expérimenteront l’immersion au coeur même de l’Europe, dans une ambiance européenne et internationale. Ils devront utiliser en situation réelle leurs acquis linguistiques, et réaliseront combien il est important de pouvoir communiquer dans d’autres langues que sa langue maternelle. Ils s’ouvriront au monde.

2 – La préparation et les objectifs spécifiques, pas discipline.

La préparation du séjour sera menée de façon transdisciplinaire à partir mois de novembre et jusqu’au départ : en langues étrangères (Anglais et Allemand), histoire-géographie et instruction civique, arts plastiques, histoire des arts et français.

Pendant le séjour, les élèves auront en permanence avec eux un Carnet de voyage comportant une fiche par activité, et qu’ils utiliseront pour prendre des notes. Au retour, ils réaliseront en petits groupes un dossier documenté (photos, dessins, documentation, etc…) du séjour. Ce travail fera l’objet d’une évaluation.

2.a – Préparation et objectifs en anglais et allemand.

Les élèves de 5ème sont 30 anglophones et 19 bilangues anglais/allemand. La visite du Parlement Européen les aidera à prendre conscience à la fois de l’hégémonie de l’anglais dans les échanges internationaux, et de la diversité linguistique et culturelle en Europe.

Dans cette cité internationale qu’est le quartier Européen, ils devront utiliser leurs acquis linguistiques pour s’orienter, comprendre, dialoguer, en utilisant en une langue étrangère, voire deux.

Le voyage, et sa préparation, permettront aux élèves d’enrichir leurs connaissances linguistiques. Mais nous souhaitons aussi qu’il soit une motivation forte pour l’apprentissage des langues, de toutes les langues. En éveillant leur conscience de citoyens européens, il renforcera leur désir de communiquer avec d’autres, d’être mobile, et leur donnera des clefs qui les aideront lorsqu’ils auront à choisir une orientation scolaire puis professionnelle.

Avant le départ, les élèves effectueront un travail de préparation en anglais, à base de documents, guides et plans en langue anglaise du Parlement Européen.

Les germanistes étudieront l’album d’Hergé König Ottokars Zepter (Le Sceptre d’Ottokar). Cet album est intéressant à double titre pour préparer le voyage :

  • il contient des vues de Bruxelles, notamment du Palais Royal que les élèves reconnaîtront sur place,
  • il aborde le thème de la montée du nationalisme au cours des années 1930, nationalisme qui fut à l’origine de la seconde guerre mondiale puis, par réaction, aboutit au projet d’une communauté Européenne. De l’aveu même d’Hergé, König Ottokars Zepter est le récit d’un Anschluss raté. Le personnage de Müsstler, organisateur du complot visant à annexer la Syldavie, est une contraction de Mussolini et Hitler… König Ottokars Zepter permettra d’évoquer avec les élèves les racines du projet européen.

2.b – Préparation et objectifs en histoire-géographie et instruction civique.

En histoire-géographie et instruction civique, les élèves travailleront en amont le thème du voyage, en connexion avec les programmes officiels. Le développement durable, les inégalités (dans l’accès à la santé, à l’éducation, au travail, à la justice,…), la question des ressources alimentaires et de l’eau, la gestion des océans et de leurs ressources, la réduction des dépenses énergétiques,… sont autant de sujets sur lesquels les instances européennes – commission, parlement, cour européenne de justice – travaillent et légifèrent au quotidien.

Nous aborderons ces sujets avec un double éclairage, historique et géographique, national et européen. Pour préparer les visites, nous étudierons avant le départ le rôle et le fonctionnement des instances européennes : parlement, conseil européen, commission, cour de justice,…

A Bruxelles, capitale nationale, ville internationale, cité cosmopolite, les élèves seront confrontés directement aux notions de diversité humaine, d’égalité de droit, « d’identités multiples de la personne », de citoyenneté européenne, qui constituent les thèmes du programme d’éducation civique.

Enfin, dans le cadre plus large du socle commun de connaissances et de compétences, ce voyage permettra d’éveiller la curiosité des élèves en abordant des thèmes historiques qu’ils auront l’occasion d’étudier ultérieurement : la justice (en 4ème) par le biais de la Cour Européenne de Justice, et la construction et les enjeux de l’Union Européenne (en 3ème).

2.c – Préparation et objectifs en Arts plastiques.

Avant le voyage, un travail sera mené conjointement avec les professeurs de français et d’allemand, à partir de l’oeuvre d’Hergé.

  • Analyse de bandes dessinées : le scénario, la mise en page, le cadrage, les bulles, les angles de vue, les dialogues, les onomatopées, la ligne claire, la mise en couleur, etc…
  • Etude à partir des croquis préparatoires et des indications d’Hergé.
    Création d’une planche de BD, à la façon de « l’école belge », sur un scénario travaillé avec l’enseignant de français, sur le thème de l’Europe.

Pendant le séjour, nous visiterons le Centre Belge de la Bande Dessinée, à Bruxelles, puis le Musée Hergé situé à Louvain-la-Neuve, à proximité de Bruxelles.

Nous aborderons aussi, en histoire des arts, le dadaïsme et le surréalisme, en tâchant de répondre aux questions contenues dans la démarche artistique de Magritte : qu’est-ce que la réalité ? qu’est-ce que la représentation ? Quel est le lien entre un objet et sa représentation ?… Les élèves effectuerons un travail de recherche, qui servira de préparation à la visite du Musée Magritte.

Hergé, Magritte, deux artistes universels, et deux façons pour les élèves de 5ème d’aborder l’étude de l’image de façon parallèle en Arts plastiques et en Lettres.

En visitant Bruxelles, les élèves pourront admirer de nombreux bâtiments et façades Art nouveau, mouvement artistique et architectural qui s’appuie sur l’esthétique des lignes courbes, et marqua Bruxelles à la fin du XIXème siècle : l’Hôtel Tassel, le Musée Orta, la Maison Autrique,…

2.d – Préparation et objectifs en Français.

Les objectifs du voyage sont :

  • En travaillant sur les albums de Tintin, de découvrir ou redécouvrir l’univers de la bande dessinée. Observer et analyser l’écriture d’une BD ; comprendre les notions de scénario, de séquences ; analyser les dialogues et les éléments narratifs.
  • Ecrire un mini scénario mettant en scène Tintin dans le cadre des institutions européennes. Effectuer le découpage du récit, concevoir les vignettes, écrire les dialogues,… Ce travail sera mené de façon transdisciplinaire en Français et Arts Plastiques.

Durant le séjour, les élèves auront pour mission de relever et noter dans le carnet de voyage les « belgicismes » qu’ils liront ou entendront. Ce petit travail ludique, au cours duquel ils devront veiller à ne pas « mélanger leurs tartines* », sera exploité au retour. Nous verrons en cours que la langue française est vivante, évolutive, différente selon les pays ou régions.

Le relevé des « belgicismes » permettra d’introduire la francophonie.

(* perdre la tête.)

3 – Organisation pratique du voyage.

3.a – Dates, transport, hébergement, encadrement…

Ce voyage scolaire à Bruxelles est prévu du 13 au 16 avril. Les trajets aller et retour seront effectués en RER + Train (Thalys). Sur place, nous nous déplaceront en utilisant les transports en commun… et la marche à pied !

Nous passerons 3 nuits sur place et logerons en Auberge de Jeunesse. Cette solution a été choisie pour une raison économique, mais aussi pour privilégier les rencontres entre les élèves et d’autres jeunes européens.

Les petits-déjeuners et dîners seront pris à l’AJ. Les élèves emporteront un pique-nique pour le déjeuner du 13 avril. Nous déjeunerons les 14, 15 et 16 avril dans des brasseries ou restaurants.

5 professeurs encadreront les élèves durant le séjour. Mme D (Français), Mme O (Histoire Géographie), M. G (Allemand), Mme. D (Anglais), M. A (Arts plastiques).

3.b – Programme.

13 avril :

  • Rendez-vous au collège à 08h00.
  • RER direction Paris, puis Paris-Bruxelles en Thalis. Arrivée à Bruxelles à 10h25.
  • Visite du cœur historique de Bruxelles : la Grand-Place, le Manneken-Pis, le quartier des Marolles, les immeubles Art Nouveau,…
  • Pique-nique au Parc de Bruxelles.
  • Visite du Centre Belge de la Bande Dessinée.
  • Installation à l’auberge de jeunesse.
  • Dîner et coucher à l’AJ

14 avril :

  • Petit déjeuner à l’AJ.
  • Visite du quartier Européen et du Parlementarium : l’histoire de la construction européenne, les politiques européennes, et leurs répercussions sur notre vie quotidienne. Les élèves participeront à un jeu de rôle, au cours duquel chacun jouera le rôle d’un député européen en session parlementaire. Ils devront défendre des amendements, et voter dans le cadre d’une procédure de codécision, des propositions fictives.
  • Déjeuner dans une brasserie du quartier Européen.
  • Visite guidée du Parlement Européen : présentation de son rôle et de son fonctionnement. Nous espérons pouvoir organiser une rencontre avec un député européen français (ou francophone) à l’issue de la visite.
  • Dîner et coucher à l’AJ.

15 avril :

  • Petit déjeuner à l’AJ.
  • Visite du Musée Hergé, situé à Louvain-la-Neuve, à 20 km de Bruxelles.
  • Déjeuner à Louvain-la-Neuve.
  • Retour à Bruxelles pour visiter le quartier de l’Atonium et le parc Mini-Europe. Les élèves y découvriront une Europe en miniature, avec 350 bâtiments et animations des 27 pays membres de l’UE, à l’échelle 1/25.
  • Dîner et coucher à l’AJ.

16 avril :

  • Petit déjeuner à l’AJ.
  • Rangement des chambres, et préparation des bagages.
  • Visite guidée du Musée Magritte. Les élèves participeront à un atelier durant lequel ils créeront des publicités (image et slogan) en s’inspirant du travail de Magritte.
  • Déjeuner en centre-ville.
  • Retour en France et arrivée au collège vers 18h30.

3.c – Budget du voyage.

Tout compris (transport, hébergement, visites, restauration,…), ce voyage coûte 235 € par élève. L’objectif s’inscrivant dans une démarche résolument européenne, nous avons adressé une demande de subvention au département. Nous attendons la réponse.

L’amicale des anciens élèves de l’établissement s’est engagée à verser 600 € pour ce projet. Nous sollicitons l’établissement pour prendre en charge le coût des professeurs accompagnateurs, comme il est d’usage lors des voyages de classe.

Des parents d’élèves ont suggéré d’organiser des actions (vente de cartes de chocolats et de carte de vœux en fin d’année, vente de confiserie à la sortie du collège avant de partir,…) pour récolter des fonds. Ce point sera abordé lors de la réunion d’information parents.

Nous souhaitons trouver des financements complémentaires pour que la participation demandée aux familles ne dépasse pas 170 € par élève.

4 – Présentation aux familles et information.

En début d’année scolaire, une lettre d’information, comprenant un coupon-réponse a été adressée aux parents de tous les élèves concernés. Il était demandé aux parents si, sur le principe, ils adhéraient à un tel projet. Tous les parents ont répondu positivement, même si certains ont émis des réserves sur le prix annoncé dans ce courrier (l’estimation était alors de ± 240,00 €/élève).

Une réunion d’information est prévue courant novembre. Le projet sera présenté en détail aux parents, et un temps important sera réservé pour répondre aux questions qui ne manqueront pas de surgir. Les actions à mener pour récolter des fonds seront choisies avec les parents et les responsables du FSE à cette occasion.

Back To Top